Zoom sur la suspension du permis par rapport à votre assureur.

Alors du retrait de permis de conduire à la suite d’un délit ou contravention, le conducteur doit informer obligatoirement son assurance de son invalidation ou annulation du permis ainsi que des circonstances de sa suspension. De ce fait, la compagnie d’assurance peut révoquer le contrat en appliquant une majoration du prix de l’assurance auto. En effet, la suspension judiciaire ou administrative est la traduction du retrait de permis de conduire. Cependant, il peut intercéder dans diverses circonstances, particulièrement en cas de perte d’infraction grave ou des points.

La suspension judiciaire et administrative du permis.

Assurance et permis suspenduEn principe, la suspension de permis assurance est un retrait temporaire du permis. En cas d’infraction grave, elle est prononcée immédiatement par le préfet comme lors d’un usage de stupéfiants au volant ou sous l’emprise d’alcool. Cependant, il existe deux cas de suspension.

D’une part, la suspension administrative. La loi prévoit plusieurs cas par lequel les autorités administratives décident de suspendre votre permis de conduire, la rétention du permis est de ce fait préalablement effectuée. Parmi cela figurent les situations où le conducteur a refusé de soumettre aux épreuves destinées à établir l’usage de produits stupéfiants, le conducteur conduisait après usage de ce dernier, voire même que la voiture du conducteur est interceptée au dépassement de la vitesse maximale autorisé au moyen d’un appareil homologué.

D’autre part, la suspension judiciaire du permis. Nombreuses sont les infractions susceptibles de charrier à la suspension du permis. En effet, le tribunal peut limiter la suspension à la conduite à l’extérieur de votre activité. Le greffier du tribunal vous remettra donc un certificat. Ce titre nominatif précise les situations et dispositions dans lesquelles la conduite est permise. Ce certificat représente pour les forces de l’ordre une justification du droit de conduire.

L’assurance auto à la suite d’une suspension de permis.

D’une part, la résiliation de votre contrat d’assurance. En effet, tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré. Ainsi la législation française impose la souscription d’une assurance voiture parce qu’il est illégal de rouler sans assurance. Par contre dans le cas où votre permis a été retiré, il est conseillé d’informer votre assureur. En principe, d’après le code des assurances, l’assureur est en plein droit de résilier votre contrat si votre permis est suspendu.

D’autre part, l’augmentation de votre cotisation d’assurance. Dans le cas où votre compagnie d’assurance n’annule pas votre contrat d’assurance à la suite du retrait du permis, alors il peut augmenter votre cotisation d’assurance suivant les plafonds imposés par la loi. Par contre, en observation de l’article A335.9.2 du code de l’assurance, la hausse de prime ne pourrait pas prévaloir des pourcentages établis par rapport à la durée de la suspension du permis.

Ce contenu a été publié dans assurance auto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.